Les différents contrats de travail

Il existe de nombreux contrats de travail, certains à durée déterminée, d'autres à durée indéterminée. Certains types de contrats ont été conçus pour faciliter l'embauche des jeunes qui rencontrent des difficultés pour trouver un emploi.

    • Les contrats de droits commun en CDD et CDI : Contrats classiques signés entre le futur(e) salarié(e) et l'employeur pour une période définie ou non.
    • Les contrats de travail intérimaires : Un salarié sous contrat de travail temporaire (également appelé intérimaire) est un salarié embauché et rémunéré par une entreprise de travail temporaire qui le met à la disposition d’une entreprise utilisatrice pour une durée limitée, dénommée mission. La mission prend fin à la date fixée ou, en cas de terme imprécis, lorsque se réalise l’objet pour lequel il a été conclu (retour du salarié remplacé, fin de la saison…).
    • Les contrats en alternance :

alternance

    Le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation sont 2 contrats qui vous permettront d’apprendre un métier en entreprise et en centre de formation. Vous pourrez préparer un diplôme [du CAP au diplôme d’ingénieur], ou acquérir un titre professionnel.
  • Les contrats aidés
    • Le CUI (Contrat Unique d'Insertion) est destiné aux personnes rencontrant des difficultés sur le marché du travail. (Secteur marchand / Secteur non marchand)

Retrouvez tous les contrats sur le site du Ministère

    • Les Emplois d'Avenir visent à fournir une premiere expérience professionnelle.

Les conditions d'accès : Les emplois d'avenir sont réservés aux jeunes âgés de 16 à 25 ans peu ou pas qualifiés ainsi qu'aux personnes handicapés de moins de 30 ans.
Les emplois d'avenir sont ouverts :

  • aux jeunes sans diplôme, dès qu'ils ne travaillent pas ni ne suivent une formation ;
  • aux jeunes titulaires d'un CAP ou d'un BEP ayant des difficultés importantes pour trouver un emploi (au moins 6 mois de recherche d'emploi au cours des 12 derniers mois) ;
  • aux jeunes ayant atteint un niveau allant jusqu'au premier cycle du supérieur avec des difficultés importantes pour trouver un emploi (12 mois de recherche d'emploi au cours des 18 derniers mois), à condition qu'ils résident dans une Zone Urbaine Sensibles (ZUS), une Zone de Revitalisation Rurale (ZRR) ou un Département d'Outre-Mer (DOM).

Les employeurs potentiels : Les Emplois d'Avenir sont destinés au secteur non-marchand, que la structure soit publique ou privée. Les collectivités territoriales, les associations et les organismes à but non lucratifs sont les principaux employeurs concernés Toutefois, certains employeurs du secteur marchands peuvent, s'ils portent des projets innovants en matière d'insertion, avoir recours aux emplois d'avenir. Les Emplois d'Avenir concernent avant tout les activités présentant un caractère d'utilité sociale ou environnementale ou alors fortement créateurs d'emploi, afin d'offrir aux jeunes des perspectives de recrutement sur le long terme.

Le dispositif d'aides : L'Emploi d'Avenir prend la forme de Contrat Unique d'Insertion (CUI). Pendant 36 mois, l'Etat s'engage à verser à l'employeur une aide à hauteur de 75% du Smic.

emploi-avenir